• 08 JUL 17
    • 0
    Mechanotransductive Origins of Mesoderm Evolutionary Emergence

    Mechanotransductive Origins of Mesoderm Evolutionary Emergence

    L’émergence du mésoderme a conditionné la transition évolutive majeure vers les animaux complexes il y a environ 570 millions d’années. Cependant, les événements moléculaires sousjacents à l’origine évolutive du mésoderme restent encore largement inconnus.
    Récemment, nous avons montré que la spécification du mésoderme précoce est induite par l’activation mécanique d’une voie biochimique mécanosensible, la beta-catenine, dans les domaines tissulaires qui sont spécifiquement déformés par le premier mouvements morphogénétique de l’embryogenèse chez le poisson zèbre (vertébré) et chez la drosophile (arthropode), ces deux espèces ayant directement évolué à partir du premier ancêtre commun doté d’un mésoderme (travail récemment intégré dans la dernière édition du manuel de référence Developmental Biology, Gilbert), suggérant ainsi l’émergence évolutive de mésoderme comme mécaniquement induite dans l’ancêtre commun des animaux complexes. L’équipe collaborative Farge – Tanter de PSL, à ce jour unique à tester le rôle de la mécanotransduction in vivo à l’aide d’outils magnétiques et ultrasonores (Fernandez-Sanchez et al, Nature 2015), se trouve ici nouvellement impliquée en Evo-Devo pour rétablir avec des forces acoustiques physiologiques douces le mouvement morphogénétique de gastrulation qui sera inhibé ^par voie pharmacologique et génétique dans Nematostella vectensis, l’ancêtre des premiers organismes complexes, et tester ainsi les origines évolutives mécanotransductionelles de l’émergence du mésoderme.

    E. Farge Institut Curie

    Leave a reply →
collegecurieensespcifemissocial